Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 18:50

Nous quittons le Chili après être monté à bord de 3 bateaux, 13 voitures, 2 pick-up, 7 camions, 13 bus et 4 poids lourds pour parcourir 4500km dont 2420km en stop.

Voici notre itinéraire (cliquez sur la carte pour la voir en plus grand):

Rouge => Trajets effectués en bus

Bleu => Trajets effectués en bateau (uniquement pour le Chili, pour rappel le bleu ciel de l'Argentine correspondait a nos trajets effectués en voiture de location)

Noir => Trajets effectués en stop

Envies D'Ailleurs - Argentine + Chili

Tableau récapitulatif des distances et trajets parcourus :

Chili - Distances parcourues 1Chili - Distances parcourues 2

Le chili est d’une grande diversité, on y trouve l’un des points les plus secs du globe avec le désert de l’Atacama et l’un des plus humides avec l’ile de Chiloé.

Cette mince bande de terre de prés de 4300km de long nous aura permis de passer d’excellents moments, pas toujours sur le coup mais nous en gardons de superbes souvenirs dont notamment:

- Notre jour de l’an à Valparaiso

- Notre premier noël en solo dans un hôtel de ouf

- Nos débuts en stop qui nous ont permis de faire de belles rencontres, au passage un grand merci à tous nos chauffeurs

- Notre première rencontre avec un rat et son pote le cafard

- Déguster le Picoroco, la Centolla, le Curanto, le Pisco Sour, le Copao, sans oublier le meilleur sandwich au pain…

Nous avons préféré le nord du Chili qui est bien plus dépaysant que le sud même si celui-ci révèle de superbes paysages qui nous sont plus familiers.

Si vous souhaitez découvrir ce pays, nous vous conseillons d’avoir un véhicule a votre disposition car il est bien difficile de le visiter sans.

Voici notre top 5 du Chili:

- San Pedro De Atacama

- Parc National Torres Del Paine

- Petrohue avec son lac Todos Los Santos

- Valparaiso

- Pucon

Sac a dal

Gros bisous à tous et comme on dit ici au Chili:

¡ Que le vaya bien !

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 15:18

Nous arrivons à Calama après nos 3h de bus super confortable. Cette ville paumée au milieu du désert, située à 1h30 de San Pedro De Atacama n’a pas d’autre intérêt pour nous que de louer une voiture.

Nous nous mettons à la recherche d’une voiture dès notre arrivée, et après une heure on nous promet un 4x4 pour le lendemain matin.

Petite visite de la ville, petit resto et hop au dodo !

Il est 8h45 et nous sommes à l’agence de location pour récupérer notre 4x4, mais on nous apprend qu’il ne sera disponible que dans 3 jours !!!

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, depuis notre arrivée dans le nord du chili, il ne se passe pas un jour sans que nous ayons une déception…

Nous décidons d’aller revoir l’ensemble des agences de location mais ils n’ont aucunes voitures de disponible.

On décide donc de se rendre à San Pedro De Atacama en bus, départ prévu à 13h30.

103km plus tard, nous voici à notre destination, un splendide petit village d’adobe (briques de terres et de paille cuites au soleil) perdu en plein désert d’Atacama.

Une fois notre logement trouvé (ce qui n’est pas chose facile car San Pedro est très touristique) nous nous rendons dans une agence pour choisir nos excursions. Il y en a de nombreuses, toutes aussi intéressantes les unes que les autres mais que l’on retrouve pour la plupart en Bolivie à un prix bien inferieur. Nous ferons donc uniquement la « Valle de la Luna ». Suite aux conseils d’une agence, nous décidons d’y aller en vélo, car c’est soi-disant plat et vraiment pas loin...

P1030715
P1030706

P1030707
P1030708
P1030558

Il est 7h et nous voila déjà sur nos vélos pour nous rendre à 10km plus loin à la Valle de la Luna. Nous sommes partis tôt le matin pour profiter du levé du soleil et éviter la foule des agences.

P1030563
P1030565
P1030571
P1030574
P1030579
P1030580
P1030588
P1030592

Comme il n’y a personne nous nous permettons toutes sortes d’excentricités.

P1030602
P1060968

Nous admirons la splendide vallée aux allures lunaires nichée au creux de la Cordillera de la Sal, ainsi que sa majestueuse dune de sable. P1030607
P1030610
P1030613
P1030628
P1030629

P1030681


P1030631
P1030633
P1030636
P1030638
P1030644
P1030641
P1030658
P1030664

P1030697


Apres 3h de vélo, nous ne pensions pas que c’était aussi difficile et que la distance entre chaque point de vue était si importante…surtout quand il n’y a aucune signalisation sur le site.

Nous recherchons la grotte de sel que nous ne trouverons jamais.

Il est 13h et nous prenons notre pause déjeuner, elle est improvisée car nous pensions mettre que 4h aller/retour car on nous a dit qu’il n’y avait que 20km en tout.

 

P1030695P1030679
P1060925
P1060926
P1060930
P1060934
P1060938
P1060951
P1060954
P1060961



P1060974

P1060986

P1060987
P1060989
P1060993
P1070004
P1070006
P1070020
P1070010
P1070021

Il est temps pour nous de reprendre la route du retour mais nous avons déjà 30 bornes dans les pattes et autant à faire pour le retour.

On a mal partout mais là un miracle se produit: un camion arrive, nous ne perdons pas nos bonnes habitudes et faisons du stop.

Le temps de charger les vélos dans la benne nous voila sur la route du retour, quel bonheur !

Le chauffeur nous dépose à l’entrée du site, allez courage, il nous reste encore 10km à parcourir… D’après vous sur qui avons-nous pesté sur le chemin du retour? Sur la grosse conne qui nous avait dit qu’il n’y avait que 10km de plat !!! Elle n’a certainement jamais du faire ce trajet !

Nous arrivons enfin à notre auberge complètement épuisés, puis allons rendre nos maudits vélos en nous disant qu’on n’est pas près de remonter dessus !

Nous profitons d’être dans le centre pour réserver notre excursion de demain: 3 jours en 4x4 à la découverte du sud de la Bolivie.

Un bon resto, un gros dodo et adios le Chili.


Partager cet article
Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 21:53

Bonjour à tous,

De notre coté tout va bien malgré le manque certain de confort de notre auberge, nous avons tout de même bien dormi.

L’objectif d’aujourd’hui est de nous rendre à la Portada à 16km au nord d’Antofagasta qui est la plus grande ville du nord du Chili.

Nous montons dans un bus mais le chauffeur nous apprend qu’on ne peut pas y aller à cause du Dakar qui a établi son campement juste à cet endroit.

Nous avons tellement galéré pour arriver à Antofagasta qu’il était hors de question de partir sans nous rendre à la Portada.

Nous allons à l’office de tourisme qui nous apprend qu’il est possible malgré le Dakar de s’y rendre en bus mais il faut terminer le reste du chemin à pieds (soi-disant 1km). Nous avons un peu la rage contre le premier chauffeur qui aurait mieux fait de se taire !

On saute dans un autre bus qui va mettre une heure pour faire 16km…enfin plutôt 11 car avec le Dakar, les bus nous déposent à 5km de La Portada. On en a vraiment marre !



On décide de faire du stop et quelques minutes plus tard un pick-up s’arrête et nous emmène jusqu'à La Portada.

La Portada est le symbole de la ville. C’est un énorme rocher sculpté par la mer, en forme de grand arc de triomphe qui se dresse au milieu de la mer.

P1060877

On a bien galéré pour arriver jusqu’ici mais le spectacle en vaut bien le détour.

P1030528
P1030525
P1030533
P1030535
P1030537
P1030538

P1060882

P1060883
P1060887
P1060892

On en profite également pour prendre quelques photos du campement du Dakar.

P1060917

P1060918

P1060904
P1030529
P1060906
P1060907
P1060909
P1060912
P1060913
P1060914
P1060916

Le même pick-up nous dépose en ville, nous rendons notre piaule et prenons un bus pour Calama.

P1030541
P1030542
P1030544

Nous avons la chance d’être surclassés, malheureusement notre trajet ne dure que 3h, ou nous profitons de nos fauteuils super confortables pour nous reposer.

P1030545
P1030546
P1030550

Bisous à tous.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 15:30

Il est 9h, nous sommes en mode « escargot », nous marchons à la recherche du meilleur endroit pour être pris en stop mais nous n’irons pas aussi loin car en traversant une station essence, un routier nous fait signe et nous prend dans son camion rouge.

Il s’appelle Ossman et nous apprend qu’il se rend à Taltal à 200 bornes de notre destination : Antofagasta. Vous ne pouvez même pas imaginer notre joie !

Le feeling passe bien et à l’heure du déjeuner il nous apprend qu’il doit recharger sa cargaison à Copiapo pour ensuite aller à Antofagasta.

Il est 14h30, Ossman nous dépose a quelques kilomètres de son entreprise et nous dit :

« J’en ai pour une heure minimum, de toutes façons j’ai votre numéro de téléphone donc dès que j’ai terminé de charger mon camion on s’en va à Antofagasta. »

On en revient pas de la chance qu’on à d’avoir trouvé Ossman ce matin à La Serena.

Nageant dans le plus grand bonheur, nous entendons de la musique et nous voila invités à nous baigner dans la piscine municipale de Tierra Amarilla.

P1030429
P1030424

P1030434
P1030437

Ne voulant pas louper Ossman, nous restons à peine un quart d’heure dans l’eau, nous nous séchons et nous nous replaçons à l’endroit ou Ossman nous avait déposé trois quart d’heure plus tôt.

Une heure… deux heures passent et toujours pas d’Ossman, nous nous disons qu’il lui a fallut plus de temps que prévu pour charger sa marchandise. Nous attendons encore une heure de plus avant de l’appeler et là nous apprenons que Monsieur s’est barré sous prétexte qu’il ne nous avait pas vu sur le bord de la route en se disant qu’on avait trouvé un autre chauffeur.

P1030446

Bien énervés, nous prenons un taxi pour nous emmener dans le centre de Copiapo, ville pas vraiment des plus attrayantes dixit le Guide Du Routard, ce que nous pouvons à présent confirmer.

Nous allons nous renseigner pour prendre un bus mais encore une fois tout est complet, on commence sérieusement à en avoir ras le bol !

Nous décidons donc de passer la nuit dans cette ville, et là, pour nous faciliter encore un peu plus les choses, c’est une des villes-étapes du Dakar donc toutes les chambres sont occupées ou hors de prix. Apres avoir galéré pendant 1h30 nous trouvons enfin une chambre à un prix raisonnable. Une fois posés, notre téléphone sonne et devinez qui appelle ? Allez on vous le dit, c’est Ossman notre chauffeur qui appelle pour nous dire qu’il revient demain à Copiapo pour recharger son camion et il nous propose de refaire la route avec lui jusqu'à Antofagasta.

Etant méfiants, nous lui demandons si c’est sur et il nous jure que oui.

Nous nous endormons donc confiants et nous nous réveillons le lendemain à 10h. Nous nous préparons et allons à la place centrale à 11h30 et attendons Ossman. Pendant notre attente, nous voyons Sebastian Pinera, candidat favori aux élections présidentielles du Chili, dont le deuxième tour aura lieu le dimanche 17 janvier 2010.

Il est déjà 12h et nous n’avons toujours pas de nouvelles d’Ossman, nous décidons de l’appeler et pour continuer dans la galère, il nous apprend qu’il ne viendra pas.

On est vraiment énervés, et nous ne comprenons pas pourquoi il ne nous à pas prévenus de ce changement de situation.

Nous sommes tellement dégoûtés que nous retournons à la station de bus mais comme la chance nous sourie… il n’y a aucun bus de disponible avant le lendemain!

Nous sommes donc contraints de reprendre le stop et de marcher pendant près de 2h pour sortir de la ville et se mettre sur la bonne route. Seulement personne ne s’arrête et nous décidons alors d’arrêter un microbus qui va jusqu'à Caldera à 74kms de là.

Une heure plus tard, nous revoilà sur le bord de la route en train de faire du stop…

Au moins 2h plus tard, un routier allant à Antofagasta (notre destination d’hier, nous vous le rappelons) nous prend et là nous allons passer « les 6h les plus longues de notre vie ».

Voici les principales raisons:

La cabine est très inconfortable.

Notre chauffeur ou plutôt notre macho national qui nous reproche de ne pas assez bien parler l’espagnol, en ignorant complètement Mapuce et en ne parlant qu’à Chat !

Impossible de communiquer entre nous car il fallait traduire mot pour mot tout ce qu’on se disait (tu veux l’appareil photo ? ; C’est beau tu ne trouves pas ?...).

P1030451
P1030452

P1030453

P1030454

P1030455

P1030464

P1030466

P1030467

P1030478

P1030479

P1030486

P1030498

P1030511

P1030512

P1030517

Bref nous étions vraiment vraiment vraiment contents d’arriver à Antofagasta et surtout de quitter ce camion et son macho de chauffeur.

Il est 23h30 et nous sommes à la recherche d’une auberge pour cette nuit. Apres plusieurs auberges/hôtels complets, nous trouvons finalement la plus classe des auberges (c’est complètement ironique, ca ressemble plutôt à un squat qu’à une auberge !).

Moment assez difficile après la journée qu’on vient de passer, nous prenons une douche en essayant de ne pas trop nous salir et nous nous couchons directement.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 18:52

Apres avoir récupéré de notre jour de l’an, nous voila à la gare routière de Valparaiso pour prendre un bus en direction de La Serena…. Mais nous ne sommes pas les seuls !

Il y a un monde fou, impossible de prendre un bus car ils sont tous complets et nous ne sommes pas motivés par le stop aujourd’hui !

La seule solution que nous avons est de retourner sur Santiago, nous prenons donc nos billets et partons ½ heure plus tard.

Nous revoilà donc sur Santiago ou nous pouvons enfin prendre notre bus pour La Serena.

Cette ville, située à 470 km au nord de Santiago, est tranquille à tel point qu’il n’y a presque personne dans les rues et tous les commerces sont fermés. Nous visitons le centre-ville et allons réserver notre excursion pour admirer les étoiles et découvrir la vallée de l’Elqui.

P1030339
P1030345

P1030344

P1030347
P1030348

Il est déjà temps pour nous de nous préparer pour nous rendre à l’observatoire astronomique de Mamalluca. Il faut savoir que dans le nord du Chili se trouvent les plus grands observatoires astronomiques du monde, cela grâce à l’absence de toute pollution lumineuse et à son ciel parmi les plus purs du monde.

C’était la première fois pour nous que nous admirions les étoiles, les planètes, les galaxies d’aussi près. Nous avons donc pu voir Jupiter et ses lunes et puis de nombreuses étoiles, des satellites que l’on voit bouger a l’œil nu et une étoile filante.

Nous avons vraiment passé un très bon moment, malheureusement nous n’avons aucunes photos de ce spectacle.

P1030362
P1030372

P1060827

P1030373

Nous rentrons à notre auberge vers 1h du matin (dans une piaule qui pue la clope froide, absolument ignoble !) et 5h plus tard notre réveil sonne car aujourd’hui nous allons visiter la vallée de l’Elqui.

P1030378
P1030379

Nous nous arrêtons à un barrage où nous avons un beau point de vue sur le lac ainsi que sur la vallée et nous goutons au fruit du cactus, le copao. Il est rafraichissant, ressemble au kiwi mais en plus acide.

P1030381
P1030383

P1060849

P1060853

P1060855

P1060857

P1060860

P1060861

P1030385

Ensuite, nous visitons la ville de Vicuña avec sa Plaza de Armas, son marché et El Torre Bauer qui se situe juste en face de l’église de l’Immaculée Conception.

P1030389
P1030390
Apres 1h de route à travers de splendides paysages et de gigantesques plantations d’avocats et de vignes, nous visitons une cave où ils fabriquent le pisco, c’est une eau-de-vie de raisin, boisson nationale du Chili.
P1030395

P1030412

P1060867

P1030413

P1030406

Heureusement que nous avions déjà goûté au pisco, notamment le pisco sour car ce n’est pas avec les doses qu’ils nous ont données que notre palais aurait pu se faire une idée du goût de ce breuvage. (Recette du pisco sour : trois mesures de pisco, une de jus de citron, deux cuillerées à café de sucre glace et un doigt de blanc d’œuf, le tout sur un lit de glace pilée).

P1030410
P1030411

Nous allons ensuite déjeuner dans un « restaurant solar » où ils cuisent la nourriture dans des fours solaires.

La cuisson est très lente (3h pour cuire du poulet) mais le gout est excellent.

P1030419
P1030421

P1030423

P1060873

Nous rentrons ensuite tranquillement vers La Serena ou nous allons préparer nos sacs car demain nous avons décidé de nous rendre à Antofagasta en stop à 900kms au nord.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 22:06

A 115km à l’ouest de Santiago se trouve Valparaiso, cette grande baie bordée de 45 collines, de ses vieux funiculaires et de ses innombrables maisons aux couleurs d’arc-en-ciel.

P1030184
P1030187
P1030191

Nous visitons le centre ville avec ses nombreuses places, monuments et maisons accrochées aux collines.

P1030223

Cela représente un véritable labyrinthe à parcourir à pieds, nous empruntons donc l’ascenseur Artilleria d’une hauteur de 175m qui nous offre un joli panorama.

P1030232
P1030233
P1030241
P1030244
P1030248
P1030251
P1030270
P1030275
P1060329

Vous connaissez notre coté moqueur, il nous était donc impossible de passer à coté de ce cliché…Voyez-vous aussi une ressemblance ?? Imaginez notre crise de rire…

P1060327
P1060331
P1060334
P1060344
P1060348
P1060352
P1060353
P1060356
P1060366
P1060368

Nous allons ensuite découvrir le marché aux fruits et légumes sur la Plaza O’higgins, plutôt sympa le vendeur, non ??

P1030183

Nous continuons notre visite par Vina Del Mar dans la continuité de Valparaiso ou nous avions décidé de faire une journée playa…malgré le beau temps, le vent était glacial et la mer gelée.

P1030161
P1030166
P1030168
P1030169
P1030170

Le temps de prendre en photo le dernier couché de soleil de 2009, nous voila déjà au feu d’artifices tant attendu.

P1060296
P1030287
P1060378

Il était absolument magnifique et dépassait nos attentes, sans conteste le plus beau qu’on ait jamais vu.

P1060453
P1060657

Un groupe de chiliens nous propose de terminer la soirée avec eux. Nous montons a bord de leur pick-up et nous nous rendons à la plus grosse soirée de la ville sur le port: concert et open-bar !!!

P1030310
P1030312
P1030315
P1030316
P1030334
P1030317
P1030335

Nous avons passé une excellente soirée et rentrons à l’auberge à 8h30.

 Nous vous souhaitons de nouveau une excellente année 2010, nous pensons bien à vous.

 Gros bisous.

 Ah !!! On a oublié de vous informer que nous avons eu le « bonheur » de nous faire réveiller une nuit a 5h du matin par un rat venu dévorer une sorte de palmito géant, gâteau sec local que nous n’avons pas apprécié contrairement au rat !

Puis un autre jour, le rat se trouvait sur notre lit nous attendant comme un chien attend son maitre… peut être pour nous prévenir qu’un cafard se cachait dans notre douche !

Ne vous inquiétez pas, nos cordes vocales vont très bien !


Partager cet article
Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 21:48

Salut à tous,

Tout d’abord nous vous souhaitons une excellente année 2010.

Il est temps pour nous de quitter notre hôtel de Santiago pour nous rendre en direction de Valparaiso.

Sur le chemin, nous nous arrêtons à Algarrobo, petite ville bien sympathique au bord de mer ou l’on marche pendant plus d’une heure avec nos gros sacs sur le dos.

Joli bord de mer avec ses pêcheurs et ses pélicans.

P1030134

P1030136
P1030137
P1030138

P1030139

P1030140

P1030152
P1030149
P1060248

Comme nous nous vous l’avons dit précédemment, nous avons quitté Santiago, notre hôtel et sa toute petite piscine pour aller voir sa sœur « jumelle », la plus grande piscine du monde.

Voulant la voir au plus près, nous arrivons à l’accueil (rappelons-le, toujours avec nos sacs a dos) en leur demandant de voir la piscine, mais ils nous disent qu’elle est strictement réservée aux résidents. Nous ne nous dégonflons pas et nous nous faisons passer pour de potentiels acheteurs. Malheureusement, nous ne sommes absolument pas crédibles en mode « tortue ».

Voulant absolument la voir, nous nous contentons faute de mieux du bord de mer en volant quelques clichés.

P1030142

Une piscine infinie ou presque... Longue de 1 kilomètre, la piscine du complexe de loisirs San Alfonso del Mar est la plus grande du monde. Elle représente l'équivalent de 6000 piscines familiales standard et occupe une superficie de 8 hectares. Elle contient 250 millions de litres d'eau, une eau parfaitement transparente, puisée dans la mer à 3 mètres de profondeur. Cette technologie permet de garantir une température de 26° été comme hiver. La piscine accueille des baigneurs et des adeptes de sports aquatiques (bateau, canoë ou planche à voile).

P1030144
P1030146

P1030156

P1060233

P1060241


P1060242

Pour que vous puissiez mieux vous rendre compte de l’immensité de cette piscine, voici quelques photos volées sur internet.

plus-grande-piscine
2007 10 11 10

Nous repartons aussitôt sur Valparaiso, ou parait-il c’est l’endroit ou il faut être pour le réveillon du jour de l’an…


Partager cet article
Repost0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 01:00

Il est 14h30 et nous voila à l’entrée de l’Hôtel Kennedy après avoir passé une demi-heure dans le métro plus une bonne demi-heure de marche.

On s’attend à ce que l’on nous ouvre les portes et qu’on nous débarrasse de nos 20kg de sacs mais non rien ! Nous sommes complètement invisibles aux yeux des p’tits bonhommes en rouge sans parler de l’hôtesse d’accueil qui ne nous prête pas beaucoup d’attention…

Honnêtement sur le coup on est réellement dégoutés de l’accueil de cet hôtel, nous montons tous seuls à notre chambre et découvrons notre lit King size, notre salle de bain à nous tous seuls…ça nous change des auberges avec chacun notre petit lit et les salles de bain communes.

P1030083
P1030084
P1030085

Nous passons le réveillon de noël au restaurant de l’hôtel ou là nous ne sommes plus invisibles, comme quoi une chemise, un top, un pantalon et du maquillage nous donnent le droit à des bonjours et des sourires…

P1030088
P1030089
P1060194

Bien que nos familles nous manquent nous passons une excellente soirée et dégustons de bons plats et des bons vins (à volonté, que demande le peuple ?).

P1030094
P1030095-copie-1

Au menu :

Carpaccio de magret de canard aux fines herbes.

P1030096

Méli mélo de King crab, pommes de terre nouvelles et avocat accompagné d’un gazpacho à la menthe.

P1030098

Trio de filet de bœuf accompagné de croquettes d’olives noires et jambon cru.

P1030104

Mousse de chocolat blanc et noir avec glace de fruits rouges sur son lit d’ananas.

P1030110

Le tout agrémenté de Champagne, Sauvignon blanc et Cabernet Sauvignon Rouge.

P1030102
P1030105
P1030108

Le lendemain matin nous avons l’heureuse surprise de découvrir le cadeau de Papa et Maman LE QUERREC :

Un nouvel objectif pour notre appareil photo… Un grand grand merci !

Nous profitons de notre super grand lit et du copieux petit déjeuner.

En revanche nous ne nous attardons pas dans la piscine qui est jolie mais très petite et surtout très froide !

P1030116

P1030118
ville
P1060212
P1060213
P1060223
P1060218

Il est temps pour nous de remercier encore une fois nos pères noël qui comme à leur habitude nous ont bien gâté. Merci merci merci !!!

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 23:56

Apres avoir quitté Pucon et effectué 650km en stop sans difficultés, nous faisons une halte a Curico pour y passer la nuit. Nous faisons quelques courses et recevons un coup de téléphone de nos parents qui se faisaient une p’tite bouffe ensemble…

Après une nuit difficile (bruit, chaleur, et odeur de clope froide absolument ignoble !), nous marchons pendant une bonne demi-heure pour nous replacer sur la Ruta 5. Et là ! Nous allons attendre pendant 2h avant qu’une voiture s’arrête pour nous avancer de 50km, puis encore 1h pour qu’un camion nous prenne pour faire 50 bornes…Et enfin Augusto s’arrête et nous dit : « Je vais à Santiago… » Le soulagement pour nous car nous sommes partis depuis plus de 4h de Curico pour faire seulement 100 bornes. Augusto nous dépose en plein centre, n’hésitant pas à faire un gros détour puisqu’il habite en périphérie.

Nous trouvons notre auberge et nous allons au lit de bonne heure pour être en forme le lendemain, mine de rien attendre les voitures le bras tendu aussi longtemps, ça fatigue pas mal…

Santiago est l’une des rares capitales du monde regroupant plus d’un tiers de la population du pays.

P1020975

Nous commençons notre visite par l’ascension en funiculaire du Cerro San Cristobal qui offre une vue exceptionnelle sur toute la métropole. Cette montagne domine la ville à 880m d’altitude. Nous pouvons voir les différents quartiers, nous promener dans les jardins qui se trouvent au pied de la statue de la Vierge de l’Immaculée Conception.

P1020981
P1060005

P1060010

P1060013

P1060016

P1060021


P1060031-copie-1

P1060034

En cours de chemin, nous allons visiter le jardin zoologique qui renferme quelque 160 espèces de mammifères, oiseaux et reptiles.

P1050939
P1050943

P1050960

P1050963

P1050964

P1050968

P1050973

P1050976

P1050980

P1050982

P1050984

Nandus (cousin de l’autruche) et Maras que l’on ne trouve qu’en Patagonie.

P1050989
P1050992-copie-1

P1050997

Au pied du Cerro San Cristobal nous nous baladons dans le quartier de Bellavista avec ses maisons colorées et « La Chascona » (maison de Pablo Neruda, célèbre poète d’Amérique latine).

P1020993
P1020995

P1020996

P1020999

P1030001

Le lendemain nous visitons le centre historique. Nous commençons par la Plaza de Armas, c’est le cœur de la ville ou se trouvent les marchants ambulants, cireurs de chaussures, palmiers, fontaines et la cathédrale.

P1030002
P1030004

P1030005

P1030012

P1030020-copie-1

P1030060
P1030067
P1030023
Visite du Cerro Santa Isabela.
P1030026

P1030027

P1030032

P1030043

P1030044
Ensuite nous visitons le Mercado Central où nous arrêtons pour y déguster le Congrio et des calamars.

Nous terminons notre journée par le Cemeterio General, immense cimetière ou nous sommes étonnés de constater qu’il y a plus de décorations de noël ici que dans le reste de la capitale.

P1030048
P1030053
Les seules décorations de la ville...
P1030064

P1030046

Le lendemain, nous allons à la Moneda voir la relève de la garde avec musique et tout le cérémonial.

P1030066
P1060145


Il est temps pour nous de récupérer nos sacs à l’auberge et de filer dans notre hôtel 5 étoiles.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 22:26

Salut à tous,

Nous voila à Pucon après avoir effectué 200km en stop sans aucunes difficultés !

Pucon est une station balnéaire ou les chiliens débarquent en nombre pour se dorer la pilule sur les plages et pour faire l’ascension du volcan Villarica (2847m).

P1020874 Pour notre part, nous y sommes allés pour profiter des eaux thermales. Sur les conseils de Coni, une chilienne qui nous a pris en stop, nous allons à Las Termas Los Pozones, thermes en plein air creusés à même la roche.
P1020891

P1020896

P1020898

On passe d’un bassin à l’autre tous de températures différentes allant de 27 à 55°C le long de la rivière qui elle, est gelée.

P1020899
P1020902

P1020907

P1020912

P1020918
P1020939


P1020945
P1020956
P1020972


Super agréable, super bon moment que ce soit sous un soleil de plomb, ou sous la pluie (expériences vécues en l’espace de 4h!).

De retour à Pucon, nous nous baladons sur les bords du lac Villarica.

P1020886
P1020876

P1020888

Il est temps pour nous de vous souhaiter un joyeux noël et une excellente fin d’année, de notre coté, nous passerons les fêtes de noël sur Santiago dans un super hôtel de luxe (nous venons a l’instant de l’apprendre et nous sommes encore sous le choc….), pas moins de 5 étoiles, et ouais !!! TROP BON, On est super super content, un grand grand merci a Papa et Maman Brice !!!

De gros bisous à tous et attention à votre foie.


Partager cet article
Repost0