Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 17:27

Ca y est nous quittons la Bolivie après 27 jours passés dans ce magnifique pays. Dès le premier jour, nous en prenons plein les yeux avec la visite du Sud Lipez et du Salar d’Uyuni qui sont les plus belles choses qu’on ait vues jusqu'à présent.

Ca a été 27 jours de dépaysement total: effectivement, dès la frontière avec le bus pour toilettes, les femmes habillées en costume traditionnel, les trajets de bus inoubliables, les odeurs, sans oublier la pampa qui restera à jamais gravée dans nos mémoires…

Voici notre itinéraire en Bolivie  (cliquez sur la carte pour la voir en plus grand):

bolivieTableau récapitulatif des distances et trajets parcourus en Bolivie:

Distances Parcourues Bolivie

Nous allons entamer notre quatrième pays, le Pérou, voici donc notre itinéraire depuis le début sur la carte d’Amérique du Sud :

Itineraire AMSTableau récapitulatif des distances et trajets parcourus depuis notre départ:

Recapitulatif distances parcourues par pays

Ce qu’on a aimé: les splendides paysages, logement (en moyenne 5,3€ par nuit) et restos pas chers, la musique traditionnelle très entrainante, le filet de piranha

Ce qu’on a détesté: les connexions internet, pas de cuisine dans les auberges, la turista, les feuilles de coca, les agressions de lavabo, les impitoyables moustiques de la pampa

Ce qui va nous manquer: les prix super bons marché, les marchés traditionnels

Ce qui ne va pas nous manquer: le vin bolivien, le manque d’hygiène, les poignées de châtaignes dans les douches

P1050095

Merci a tous ceux qui nous suivent…

Gros bisous et rendez-vous au Pérou.
Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 22:42
Salut à tous !

Nous voilà de retour de Rurrenabaque, il est 6h du mat’ et nous sommes à La Paz. Les 18h de bus se sont bien passées, pas de pluie dans le bus, pas de route défoncée (enfin pas trop pour dormir), pas de gosses, le rêve pour un voyage! Nous prenons un taxi et lui demandons de nous déposer dans un café pour prendre notre petit-déj.

Une fois avalé, nous allons au terminal Cementero pour prendre un bus pour Copacabana.

Nous prenons le bus de 10h30, nous montons et nous nous installons. Nous partons avec 1h de retard, bref ce n’est pas grave on est au moins en route mais 500 mètres plus loin le bus s’arrête net ! On attend tous et au bout d’une bonne demi-heure, les locaux commencent à dire « vamos, vamos » (on y va), une personne descend pour demander au chauffeur ce qui se passe et il répond que le bus ne repartira pas car il est en panne !!!

Super, on se fait donc rembourser, nous récupérons nos sacs et nous repartons à la station de bus à pied !

Nous montons dans un autre bus ou on nous dit que le départ est prévu à 12h30.

Il est 13h30 et on n’a toujours pas bougé !!! Il est 14h et nous voila enfin sur la route !

Pour rappel: nous sommes partis la veille de Rurrenabaque, nous avons 18h de bus dans les pattes, on n’a pas pu prendre de douche et on galère depuis 9h ce matin pour aller a Copacabana qui n’est qu’à 3h de route !!!!

Le paysage que nous traversons est magnifique et nous découvrons le Lac Titicaca, de toute beauté !

P1050003
P1050005
P1050006
P1050009
P1050010
P1050012
P1050014
P1050015
P1050017
P1050020
P1050021
P1050022
P1050025Nous ne tardons pas à trouver une chambre à un prix vraiment bon marché : 4€ la nuit pour un lit 2 places et notre salle de bain !

Une fois nos affaires posées nous allons visiter le centre-ville ou nous apprenons qu’il s’agit de la fête du village. Et quelle fête du village ! C’est la teuf dans toutes les rues ! Tout le monde est bourré, que ce soit les femmes ou les hommes, c’est complètement hallucinant !

P1050075






Et voila deux exemples....

Le lendemain, une fois la fête terminée, nous visitons la ville avec sa jolie cathédrale et assistons au baptême des voitures.

P1050039
P1050040
P1050043
P1050044
P1050045
P1050035
P1050049Deux perroquets devant la cathedrale.
P1050083
P1050085

En effet, Copacabana est une ville très connue en Amérique du Sud car c’est ici qu’il faut venir pour bénir sa voiture avec de l’eau bénite et de la bière.

P1050087





Dans l’après-midi Mapuce ne se sent pas très bien et ca va empirer : nausée + diarrhée + forte fièvre !!! C’est stressant d’autant qu’hallucinations et convulsions vont suivre…Oui vous ne le saviez peut-être pas mais Mapuce a bossé dans les mines…

Bref, on ne s’inquiète pas, tout va bien au moment ou l’on vous écrit !

Nous pensons que ca peut provenir de 2 choses :

- la fièvre jaune, le vaccin a diminué les effets

- les fourmis rouges qui avec plusieurs piqures donnent de terrible fièvres, merci la Pampa

Nous allons rester dans la chambre jusqu'à notre départ et nous ne pourrons donc pas visiter l’Isla del Sol, ce n’est pas grave nous visiterons le lac Titicaca du coté Péruvien !

 

Bisous à tous !!   


Partager cet article
Repost0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 21:39

Salut à tous !

Il est midi et nous sommes dans le bus «ultra-confort » en direction de Rurrenabaque.

En trois heures de trajet, on gèle d’abord complètement (montée à 4800m après La Paz) pour finir par transpirer à grosses gouttes ! On a donc assisté à la spectaculaire transformation du paysage : des neiges éternelles et glaciers aux palmiers et cactus.

Comme si 18 heures de bus ne suffisaient pas nous avons eu le droit à un petit blocage d’une heure.

Nous vous disions un peu plus haut que notre bus est «ultra-confort » voici donc sa  présentation en image…

Dans la vidéo nous vous montrons la route voici quelques explications :

« Cette route est nommée la route de la mort à cause du nombre prodigieux de camion, bus et jeeps qui plongeaient chaque années dans le ravin. Officiellement c’est même la route la plus dangereuse du monde ! » Dixit le Guide du Routard !

Effectivement, on entame une descente vertigineuse par un chemin de terre permettant tout juste aux véhicules de se croiser, avec des virages en épingle à cheveux et des précipices de 1000 mètres !!! On vous assure que c’est le frisson garanti !!!

18 heures plus tard, nous arrivons à Rurrenabaque avec le dos en compote, une tête de déterré, nos sacs qui puent le fuel et une belle surprise pendant la nuit: de la pluie dans le bus…sympa le voyage non ???

Le retour dans 3 jours nous fait un peu peur mais pas le temps de se poser des questions, il faut que nous allions à notre agence pour commencer notre excursion !

Nous arrivons à notre agence et 1 heure plus tard nous partons pour 3 heures de route tape-cul en jeep pour nous rendre à Santa Rosa, le point de départ de notre excursion.

Nous embarquons à bord d’une barque à moteur pour rejoindre notre campement qui se trouve à 3 heures de bateau.

En chemin nous croisons notre premier caïman et des singes.

P1040688
P1040724
P1040728
P1040680
P1040714
P1040715
P1070627
P1070629
P1070675

Nous voici au campement petite visite des lieux….

P1040854

Salle de bain

P1040919

Salle à manger

P1040921

Salle de repos (hamacs)

P1040922

Une autre salle de bain

P1040924

Douche

P1040925

Evier de toute beauté…

P1040926
P1040749

Sans oublier Pedro l’alligator de compagnie du campement.

P1070684
P1040763
P1040764
P1070597
P1070600
P1070601
P1070607
P1070609

Il est temps pour nous de retrouver notre dodo car les 19h de bus + 3 heures de jeep se font fortement ressentir.

Le lendemain, nous prenons notre petit-déj et filons à la recherche d’anacondas, malheureusement pour nous c’est la saison des pluies et il est difficile d’en trouver…

P1040769
P1040773

 

Mais au bout d’une heure, un groupe en trouve un.

P1040797

Pour ceux qui connaissent bien Mapuce, vous ne trouvez pas qu’elle semble bien décontractée en tenant cet anaconda ???

P1040802

Heureusement pour vous, Chat a eu l’idée de filmer ce moment qui restera mémorable pour nous comme pour l’ensemble des guides !

Comme quoi, les photos peuvent être très trompeuses surtout quand on ne sait pas qu’on nous filme….
P1040805

Notre pote l’anaconda a chié sur les mains de Chat (on peut vous dire que ca pue…) et a vomi son repas (M. le rat) sur Mapuce.

Que du bonheur….

P1070648
P1070669

P1040812
P1040821
P1040864
P1040873
P1070698
P1040882

Le lendemain, nous partons à la pêche aux piranhas armés de notre fil de pêche et de nos bouts de viandes.

P1040935

Notre groupe a pêché 5 piranhas pendant que nous ne faisions que les nourrir….

De retour au campement nous les dégustons, c’est vraiment bon mais un gout de trop peu !

P1040941

A la fin du repas nous allons nous amuser avec Pedro. Chat va-t-il servir de nourriture ou pas ?

Mais non pas de panique c’est Chat qui va le nourrir !

A la fin du deuxième jour nous allons dans un bar assister au couché du soleil.

P1070550
P1070747
P1070764
P1070768
P1070791
P1070799

Notre séjour dans la Pampa touche à sa fin et malgré tous ces supers bons moments nous sommes ravis de repartir car ces saloperies de moustiques nous ont littéralement dévorés. Ces sales bêtes sont totalement insensibles aux lotions anti-moustiques et piquent même à travers nos vêtements….Un véritable cauchemar !!! Des allergies pour Mapuce style Coluche dans Banzaï mais sur les cuisses !

Sur le chemin du retour notre guide aperçoit des Capibaras, drôle d’animal entre le cochon d’Inde et l’hippopotame.

P1040950Nous revoilà sur la terre ferme ou nous attend notre jeep et c’est partie pour 3h de route tape-cul…

Nous passons une nuit sur Rurrenabaque et repartons des le lendemain pour 18h de bus qui s’avéreront beaucoup moins difficiles qu’à l’aller !

De gros bisous à tous !

Partager cet article
Repost0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 16:33

Nous arrivons sur La Paz après avoir traversé plusieurs villages boliviens. La Paz est la capitale la plus haute du monde, étagée de 3200 à 4000m dans un immense canyon encaissé.

P1040579
P1040580

P1040591

P1040599

Une fois posés, nous partons visiter le Mercado d’El Alto qui se trouve sur le plateau dominant de la ville offrant une vue spectaculaire de La Paz et de la cordillère Royale.

P1040609
P1040616

C’est un immense marché ou l’on trouve absolument de tout et de n’importe quoi: des emballages de produits hygiéniques vides (shampooing, gel douche…), du simple boulon rouillé aux pièces détachées d’un moteur, en passant par les téléphones portables (certainement volés pour la plupart car vendus sous le manteau) aux clés USB.

P1040604
P1040610

P1040611

P1040618

Le lendemain nous continuons notre visite par le Mercado de las Brujas, le marché des Sorcières. On trouve sur leurs étales toutes les herbes, pierres magiques, potions mystérieuses, fœtus de lama, pour soigner tous les maux.

P1040637
P1040645

P1040646

P1040647

P1040649

P1040650

Nous poursuivons vers le Mercado Lanza à coté de la Plaza San Francisco et de sa belle église ou nous assistons à une tradition, à savoir, les boliviens achètent en miniature ce qu’ils veulent avoir: argent (on trouve des liasses de faux billets type Monopoly), des petites maisons, voitures, camions, des figurines de bébé pour la fécondité, etc.…

P1040620
P1040622

P1040623

Ils en font des compositions et ensuite se dirigent vers une personne (sorte de chaman ou de sorcier) qui bénit l’ensemble en faisant prières et incantations.

P1040625
P1040628

Bref encore deux marchés hors du commun que nous avons beaucoup apprécié.

P1040653
P1040656

Ensuite, visite des autres marchés plus traditionnels répartis par catégories (fruits et légumes, viandes, textiles, etc.…) dans la plupart des rues de la ville. On a l’impression que La Paz est un immense marché.

P1040659
P1040661

P1040662
P1040663
P1040963

P1040952

P1040986

La ville ne se limite pas qu’aux marchés, malheureusement le temps (pluies diluviennes) ne nous a pas permis de prendre d’autres photos.

A cause du sel du Salar d’Uyuni et de ce temps de merde, nos chaussures sont dans un état lamentable, nous sommes vite repérés par un petit laveur de chaussure qui réussi à nous convaincre de l’efficacité de ses services, voyez par vous-même.

P1040630
P1040631

P1040632

P1040636

Nous profitons d’être à La Paz pour booker notre prochaine excursion dans la Pampa bolivienne, allez hop 18h de bus local nous attendent…

Partager cet article
Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 17:51
Nous sommes dans le bus pour Cochabamba et après 4h de route, nous faisons notre première pause pipi. Il faut vraiment avoir envie, car c’est plus qu’ignoble. En Bolivie, il faut avoir une certaine maitrise de sa vessie pour éviter de fréquenter ce genre d’endroits.

De retour dans le bus, on nous installe encore une fois un gosse à nos pieds, dans le couloir, car il est possible de réserver un seul siège pour 3 (un adulte, deux enfants).

Quasiment impossible de dormir entre la route merdique, les gens qui bouffent du poulet frit a 4h du mat’ et les odeurs qui vont avec….

Il est 6h du mat’ et nous arrivons à Cochabamba, la troisième ville de Bolivie. C’est la première fois que nous arrivons si tôt dans une ville bolivienne et le spectacle est sordide : des personnes qui dorment partout, parfois même des familles (dont des nouveau-nés).

P1040529

P1040538

Des gens bourrés qui dorment en vrac dans la rue et/ou dans les cabines de distributeurs automatiques de billets.

Tout ca ne nous met pas vraiment en confiance et nous ne trainons pas à trouver notre auberge dont la cours intérieure est très belle.

P1040511 On prend une douche en essayant de ne pas s’électrocuter, enfin on y fait vraiment gaffe car on s’est pris tous les deux une poignée de châtaignes en voulant régler le débit d’eau. Paye ta sécurité !
P1040513

Bien que nous soyons fatigués, nous décidons d’aller visiter la ville dans la foulée pour pouvoir repartir vers La Paz des le lendemain car la ville n’est pas des plus accueillante.

Nous commençons par le centre-ville ou rien n’est ouvert car il est encore trop tôt (tout de même 10h du matin).

Ensuite nous allons visiter la Plaza 14 de Septembrie, place coloniale avec ses arcades, sa préfecture, la cathédrale et l’église de la Compania.

P1040514
P1040516
P1040521
P1040527
P1040531

P1040533

P1040535
P1040536
P1040540

Puis nous filons au marché de La Cancha qui est l’un des plus grands marchés boliviens ou l’on trouve de tout et de rien.

P1040557
P1040563

Nous allons vers le Cristo de la Concordia, Christ géant de 33m de haut, un par année de vie du christ, qui surplombe la ville de son étreinte protectrice. Quelques centimètres de plus que ses potes de Rio de Janeiro ou de Lisbonne, sans compter les 2500m d’élévation.

P1040564
P1040565
P1040566
P1040567

Nous profitons d’une vue superbe sur toute la ville, et encore un peu plus haut après avoir gravit les 150 marches des escaliers places a l’intérieur du corps du Christ.

P1040569

Après tout ca, nous sommes retournés à notre auberge pour glander un peu, un p’tit resto et dodo car on repart dès le lendemain matin 7h30 pour 7h de bus en direction du siège du gouvernement bolivien, La Paz.

Partager cet article
Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 16:10
Nous voila à Sucre, capitale constitutionnelle du pays située à 2790m d’altitude.

Nous y avons passé quelques jours, principalement pour nous reposer et mettre à jour notre blog.

Malgré le mauvais temps, nous visitons la ville avec sa faculté de droit, ses bâtiments coloniaux, la Plaza de Armas et le cimetière qui est l’un des endroits préférés des étudiants.
P1040433

P1040434

P1040436

P1040438

P1040506
P1040443

P1040410

Contrairement à chez nous, il est luxuriant, il a de petites allées bien tranquilles, de beaux arbres, bref on ne se croirait pas dans un cimetière.

P1040412
P1040415
P1040417
P1040424
P1040488
P1040489
P1040494

Nous allons également visiter le parc qui est signalé sur le plan de la ville avec une Tour Eiffel, qui est, comme on peut le voir, quasi identique à la notre…

P1040500

En nous baladant, nous avons la chance de pouvoir filmer la « poussette Bolivienne ».

Alors les nouvelles mamans (Cécile, Florence, Maude, Géraldine, Aurélie, pour ne citer que vous…) vous comptez vous y mettre quand à cette nouvelle poussette ?

Nous quittons Sucre pour 12h de piste en bus en direction de Cochabamba…

Gros bisous à tous…


Partager cet article
Repost0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 23:20

Nous arrivons le samedi soir après 3h de route a Sucre, nous cherchons rapidement une auberge, allons diner et hop dodo car nous devons nous lever tôt demain matin pour visiter le marché de Tarabuco à 1h30 de route de Sucre.

Il est 6h du matin, Mapuce part prendre sa douche pendant que Chat savoure ses dernières minutes de sommeil… 5 minutes plus tard et la c’est le drame !!!! L’évier de la salle de bain s’effondre sur Mapuce…plus de peur que de mal, une coupure sur la cuisse, des bleus un peu partout et première pose de pansement pour Chat.

P1040325
P1040326

Nous allons informer le réceptionniste de cet incident, mais il se soucie plus des dégâts matériels que physiques et veux nous faire payer son évier de merde ! Effarés, nous sortons de nos gonds et décidons de ne pas rester dans cet hôtel. Nous payons notre nuit, mais pas plus, il peut franchement aller se faire voir avec son évier !

Il est maintenant 8h et le bus pour aller à Tarabuco part à 8h30. Le seul problème est que nous n’avons désormais plus d’auberge, nos sacs sur le dos et Mapuce en vrac… Chat décide de prendre son culot à deux mains et rentre dans un hôtel de luxe sur la place centrale pour demander s’ils peuvent garder nos sacs le temps qu’on aille au marché. Contre toute attente, elle accepte sans aucune réticence et nous demande même si tout va bien après cet accident.

On peut partir l’esprit tranquille à Tarabuco, ville célèbre dans toute la Bolivie pour son marché du dimanche. Pour cette occasion, les Indiens Yampara arrivent des environs par camions entiers ou a pieds. On les repère à leurs chapeaux différents suivant les villages et surtout à leurs superbes habits rouge et orange, ou violet et noir.

P1040328
P1040334

P1040335

P1040336

P1040340

L’endroit est vivant, coloré et immense car il s’étend dans toutes les rues de la ville.

P1040341
P1040349

P1040350

P1040354
Dans les gros sacs rouge se trouvent des feuilles de coca.
P1040355Dans les gros sacs blancs, se trouvent du riz et des pates.
P1070431

P1040362
L'un des "restaurants" du marché.
P1040365

P1040374
Vente de poulets vivants...
P1040375

P1040377

P1040393

P1040407

On peut y trouver toutes sortes de textiles très colorés, et beaucoup d’objets d’artisanat local, notamment des chaussures fabriquées à partir de pneus.

P1040409
P1040359
P1070425
P1070388

P1070389

P1070394

P1070402

P1070405

P1070407

P1070415

P1070429

P1070430

P1070433

P1070432

P1070444

P1070446

P1070448
Depart des indiens en camion.
P1070450
Humm! Un petit bout de viande, ca vous tente?
P1070467

P1070468

P1070470

P1070471

P1070491

P1070496

Apres avoir 3h très sympathiques et dépaysantes dans le marché, nous voila de nouveau sur la route pour Sucre, où nous allons récupérer nos sacs et de nouveau rechercher une auberge.

Partager cet article
Repost0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 22:25

Nous sommes en direction de Potosi qui se trouve à 6h de route d’Uyuni ou nous pouvons contempler de magnifiques paysages et développer notre odorat grâce à un bolivien qui s’est assis juste à cote de nous. Celui-ci n’a pas du avoir depuis longtemps l’occasion de prendre une douche…un subtil mélange de vieux bouc, de fumier et de feuilles de coca…Ah la joie des transports en commun…

P1040114
P1040115

P1040120

P1040125

P1040133

P1040141

P1040145

P1040142

P1040183

Bref nous sommes contents d’arriver à Potosi et de pouvoir prendre une grande bouffée d’oxygène qui se fait rare ici car c’est la ville de plus de 100000 habitants la plus haute du monde (4000m d’altitude).

Au programme: visite de la ville avec sa Plaza 10 de Noviembre, ses bâtiments coloniaux, la cathédrale et la Casa de la Moneda.

P1040188
P1040189

P1040207

P1040212

P1040217

P1040226

P1040228

P1040229

Mais le but de notre venue sur Potosi est la visite de ses mines. Une fois équipés de bottes, cirés, casques et lampes, nous allons acheter pour les mineurs, des feuilles de coca, des boissons, de l’alcool et de la dynamite !

P1040235
P1040236

P1040237

P1040238

P1040239

P1040241

P1040243

P1040249

Ensuite nous entrons dans la mine et nous voila en train d’explorer les long tunnels étroits ou l’on marche courbés en deux.

P1040251

 


 


L’air n’étant pas toujours très respirable (poussières, amiante, salpêtre, carbure de calcium et particules diverses, en plus de l’altitude) on nous propose des feuilles de coca.

Pas de panique, on ne parle pas de cocaïne, en fait les boliviens l’utilisent pour lutter contre le mal de l’altitude et la fatigue.

On prend une cinquantaine de feuilles que l’on place une par une dans la bouche toutes du même coté (cette opération s’appelle l’acullico). On ne les mâche pas et on extrait le jus petit à petit.

P1040255

Ce n’est franchement pas à notre gout, c’est amer, ca laisse les lèvres et les dents toutes noires, et ca déforme le visage jusqu'à donner une joue de hamster.

P1040316
P1040276

P1040289

P1040291

Nous faisons la connaissance du Diable El Tio (le Dieu) car ils pensent que les mines sont l´antre du Diable vu que tout est sous la terre, donc ils lui font des offrandes pour être sous sa protection (alcool, feuilles de coca et cigarettes).

P1040299

C’est une expérience inoubliable et très enrichissante surtout lors de notre rencontre avec les mineurs.

P1040286

 

P1040300

Le soir, nous assistons aux Peña, concert de musique bolivienne dans un restaurant typique ou l’on peut déguster un steak de lama avec du quinoa, céréale des Andes. Excellent moment, surtout lorsque le restaurateur invite tout le monde à continuer la fête dehors !

 

 

 



 

Nous partirons des le lendemain pour Sucre, la capitale constitutionnelle du pays.
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 15:56

Hola Amigos !

Nous revoilà après quelques jours d’absence…non pas que nous ne voulions pas vous donner de nos nouvelles mais nous préférions attendre d’avoir une meilleure connexion internet avant de finir en taule pour saccage volontaire de cybercafé/resto/bar…bref marre de ces connexion en ultra bas débit…Les Boliviens n’ont pas Free, ils n’ont pas tout compris !

Sachez que pour l’avant dernier sujet (San Pedro De Atacama), il nous a fallut pas moins de 6 heures pour seulement le mettre en ligne (on ne compte bien évidemment pas le temps passé pour trier les photos, les compresser, trier les vidéos, les compresser et enfin rédiger le texte).

Donc ca, c’est dit ! Revenons à notre périple et nos premiers pas en Bolivie…

Il est 6h du mat’, nous préparons nos sacs pour partir en excursion de 3 jours pour visiter le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni.

Suite à notre journée très éprouvante de la veille, nous sommes très surpris de constater que nous n’avons mal nulle part…étonnant non ? Ah ces chats, toujours à se plaindre !

Il est 7h30 et nous sommes devant Atacama Mystica, notre agence ou nous faisons la connaissance de Laurent, un Suisse avec qui, entre autres, nous allons passer de très bons moments.

Nous montons dans le minibus ou nous faisons la connaissance avec le reste de notre groupe:

Apres une centaine de bornes nous arrivons à la frontière bolivienne ou le changement est radical, que ce soit au niveau du paysage, du temps (fraicheur liée à l’altitude, 4500m), et des sanitaires. Effectivement, ils sont vraiment hors du commun puisqu’il faut faire sa « déposition » derrière une carcasse de bus qui a déjà accueilli bon nombre de visiteurs (on vous épargne la photo de derrière le bus !).

P1030728
P1030736

Petit dej’, puis nous montons a bord de nos 4x4 pour en prendre plein la vue.

Nous commençons par la Laguna Blanca qui est splendide, elle est entourée de montagnes qui se reflète dans le lac, nous admirons également les flamands roses.

P1030737
P1030738

P1030743
P1030745

P1030747

P1070056

P1070057

P1070060

P1070061

P1030748

Reprise de la route en direction de la Laguna Verde ou l’on commence fortement à ressentir les effets de l’altitude, a savoir maux de tête, difficultés a respirer et vertiges. Cette Laguna est sublime avec le volcan Licancabur dans le fond et le désert de l’Atacama derrière.

P1030757
P1030762

P1070078

P1030749
P1070067

P1070081
Petit arrêt dans une eau à 37 degrés au milieu du Salar de Chalviri puis aux geysers Sol De Manana, avant de nous rendre dans notre refuge à 4800m d’altitude ou nous avons droit à un petit concert donné par les petites filles du village.
P1070086

P1030780

P1030787

P1030793


P1030808
P1030823

Avant le coucher du soleil, nous partons faire une petite ballade avec l’ensemble de notre groupe.

P1030844

De gauche à droite: Laurent, Mapuce, Rich, Luis, Julian, Camille, Delaney, Elsa et Chat.

Apres avoir passé une bonne soirée, il est temps d’aller se coucher dans les dortoirs pour passer une nuit horrible (froid, bruit, claquage de la porte des chiottes toutes les ¼ h et lits complètement pourris).

Avec le reste du groupe, nous avons décidé de nous lever à 4h du matin pour profiter du lever du soleil sur la Laguna Colorada, ce que nous ne regrettons absolument pas, jugez par vous-même.

P1070123

P1070127
P1070132

P1070134

P1070137

P1070139

P1070142

P1070150

P1070152

P1070155

P1070158

Nous continuons notre route vers le désert de Siloli ou se trouve « l’arbre de pierre » et de splendides paysages.

P1030867
P1070167

P1070175

P1070181

Nous arrivons à la Laguna Hedionda toute aussi belle que les autres.

P1030877
P1030883

P1030885

P1070194
P1070195

Apres la pause déjeuner, nous roulons en direction de notre hôtel de sel ou cette fois-ci nous allons passer une courte mais bonne nuit car nous avons encore décidé de nous lever à 4h du matin pour admirer le lever de soleil sur le Salar.

P1030895
P1030903

Il est 6h et nous voila à 3650m d’altitude sur le plus grand désert de sel du monde, 11500km2 soit l’équivalent de 2 départements français.

C’est vraiment impressionnant de voir l’horizon à l’infini sur toute cette étendue de sel, l’endroit parfait pour faire de belles photos. Qu’en dites-vous ?

P1030915
P1070228

P1070232

P1070237

P1070247

P1070257

P1030927

P1030931

P1030933

Direction Isla Del Pescado, c’est une ile en plein milieu du Salar, ou il y a de gros cactus et une toute petite Viscacha, espèce de gros lapin (sorte de croisement entre un lapin et un écureuil).

P1070269
P1030951

P1030949

P1030967

P1030988

P1070329

P1030994

P1070339

P1030996

P1030997

P1070286

P1070327

P1070334

P1070331

P1070337

Petite pause déjeuner sur le Salar, puis passage à travers l’exploitation de sel ou nous voyons des hommes piocher le sol pour dégager des briquettes de sel. Ils ont la tête couverte d’un passe-montagne et de lunettes noires pour se protéger de la réverbération intolérable du soleil. Malgré leur équipement, ils ont les pieds et les mains brulées par le sel pour ne gagner que 6 bols (0,6€) la tonne de sel.

P1040008
P1070344

P1070353

P1070356

P1070363

P1040027

P1040010

P1040032

P1040036

P1040041

Apres avoir passé trois jours extraordinaires à en prendre plein la vue et faire de belles rencontres, il est temps pour nous de terminer notre excursion par la visite du cimetière des trains à Uyuni.

P1040055
P1040059

P1040060

Retour à nos bonnes habitudes: recherche d’un endroit pour dormir, une fois fait nous allons visiter le centre d’Uyuni et boire un dernier verre avec notre groupe.

Nous tentons le Mojito Boliviano, qui n’a rien à voir avec le Mojito classique, car il est compose de feuilles de coca.

Franchement pas à notre gout ni à notre estomac car nous allons être malade dans la nuit.

P1040065
P1040077

Uyuni n’ayant pas vraiment d’intérêt, nous partons des le lendemain matin en direction de Potosi.

 

De gros bisous à tous.

Partager cet article
Repost0